Article paru le 13 août dans le TELEGRAMME

partager sur

Bien que la saison soit terminée depuis la fin juin, les karatékas du foyer laïque de Lanester continuent à s’entraîner au dojo du Celtic, en gardant les mêmes horaires, le mardi et le vendredi, à 18 h 30. Les participants viennent travailler leurs katas et peaufiner leurs enchaînements.

La saison dernière, 56 pratiquants réguliers, de 7 à 77 ans, ont fréquenté le FLL karaté, dont 36 % de femmes, et onze éducateurs diplômés. Le club a la particularité de proposer un cours spécifique pour les seniors de plus de 50 ans, et un cours de taikyokuken.

Un art martial à
la portée de tous

« Le cours senior est axé sur le travail technique des bases, sur une utilisation rationnelle de son corps, sur un travail alliant concentration, respiration et fluidité dans les gestes. Ce cours accueille des personnes qui ont entre 50 et 75 ans. Il est proposé dans l’année, le mardi, à 10 h », explique Pierre-Yves Le Trocquer, le responsable.

Le taikyokuken est assez comparable au taï chi chinois, et est axé sur le karaté. « C’est une continuité du cours du mardi matin, avec une approche uniquement centrée sur soi, la respiration, la coordination. Cette pratique est également bénéfique dans le travail des katas de karaté. Les bénéfices que l’on peut en tirer pour la santé concernent surtout l’amélioration de la tonicité et le maintien du corps et de l’équilibre ; il favorise notamment une bonne gestion du positionnement dans l’espace ainsi que la coordination entre les membres et permet aussi de prévenir les chutes », souligne M. Le Trocquer.

La traditionnelle séance d’inscriptions est programmée le vendredi 6 septembre, à 18 h 30, au dojo.

Les karatékas se retrouvent deux fois par semaine l’été.
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.