TAI KI

partager sur

La séance du vendredi matin est consacrée au travail “interne”.

DEBUT de SEANCE

Comme pour toute séance de KARATE le cérémonial est préservé mais réduit. L’accent est mis sur 2 points :
1 – La maitrise de la respiration pour se mettre en position de ZAZEN ;
2 – Un salut OTAGANI REI qui se limite aux participants et qui les engage réciproquement.

ECHAUFFEMENT

La mise en condition est axée sur la mise en route cardio-vasculaire et la disponibilité articulaire. Il s’agit d’un échauffement doux sans aspect musculation pouvant faire appel à des techniques d’étirement (contraction / relâchement) de groupes musculaires spécifiques.

GI CONG

Cette partie du début de séance vise à permettre au pratiquant de se concentrer sur son rythme respiratoire en harmonie avec son rythme cardiaque qui s’est accéléré pendant l’échauffement.
Le travail se fait sans déplacement et accompagne une progression de l’amplitude gestuelle des bras.

TECHNIQUE & DEPLACEMENTS

L’apprentissage technique est basé sur la forme karaté : découverte du geste (forme, trajectoire), utilité du geste (exemple de situations).
L’apprentissage des déplacements inclut les formes TSUGI – YORI – MAWASHI – URA MAWASHI ASHI. La différence avec les mêmes apprentissages en KARATE traditionnel réside dans la hauteur des postures notamment mais aussi dans le rythme des déplacements. Ceci amène à travailler plus fortement sur la sensation de déplacer son centre.
L’accompagnement respiration s’ajoute et devient le principal objet de l’apprentissage. La spécificité respiratoire dans ces exercices tient au fait que les rythmes inspiration/expiration sont variables et qu’il y a une recherche du KIME – utilisation d’énergie – aux instants de contact.
La technique est dans un premier temps réalisée en statique, puis en déplacement dans toutes les directions.

KIHON KUMITE

Dans cette phase les participants jouent le rôle de défenseur ou d’agresseur en suivant une progression liée aux formes de déplacements :

  1. Sur un pas – KIHON IPON
  2. Sur 3 pas –  SAMBON                                   et ce dans différentes directions.

Cette partie introduit les notions de contact, d’esquive, d’anticipation et de réaction aux attaques produites. On entre dans un domaine qui pratiqué de façon dynamique deviendrait un travail de self défense.

KATAS et KATA KUMITE

Nous reprenons les katas de l’école SHOTOKAN, ce qui permet de varier les enchainements et les directions.
La découverte des katas est consécutive d’une découverte des techniques et déplacements. Après l’appréhension du kata, les formes d’application des techniques contenues dans ce kata sont mises en pratique dans le même esprit que le KIHON KUMITE.
S’agissant de respecter le contexte du kata (sens d’évolution, directions, contrainte des enchainements codifiés) nous appelons ces exercices KATA KUMITE.

ÉTIREMENTS RESPIRATION

Cette phase dite « de retour au calme » permet de travailler spécifiquement les étirements concernant les groupes musculaires sollicités pendant la séance. Le travail en séance étant axé sur le contrôle du « centre » « TANDEN » pour les Japonais, les étirements feront la part belle aux muscles assurant la liaison entre la colonne vertébrale et les jambes (PSOAS etc.)

RESPIRATION SALUT