Grades en Karaté

partager sur

“extrait du site Fédéral”             Rechercher un Gradé enregistré à la FFKDA

Les différents grades de Karaté et Disciplines Associées forment un ensemble dans la progression des connaissances en Karaté et Disciplines Associées.

L’acquisition des valeurs morales, la progression technique et sportive sont l’aboutissement normal de l’enseignement du professeur et de l’entraînement. L’échelle des grades valide cette progression. Conformément à l’article L. 212-5 du code du sport, dans les disciplines relevant des arts martiaux, nul ne peut se prévaloir d’un Dan ou d’un grade équivalent sanctionnant les qualités sportives et les connaissances techniques, et, le cas échéant, les performances en compétition s’il n’a pas été délivré par la commission spécialisée des Dans et grades équivalents de la fédération délégataire.

Les grades appelés « Kyu », délivrés par le professeur, sont représentés par la couleur de la ceinture jusqu’à la ceinture marron.
L’échelle de couleur est le plus souvent : blanc, jaune, orange, vert, bleu et marron.

A partir de la ceinture noire, les grades appelés « Dan » sont délivrés par la CSDGE et sont reconnus par l’Etat.

les grades sont aussi un “haut lieu” de polémiques. De mon expérience en tant que responsable des grades de la ligue de Bretagne de Karaté, je retiens :

  • réussir un examen de grade c’est avant tout persuader un jury que l’on a atteint un niveau qui reste – somme toute – THÉORIQUE et qui est simplement constaté sur un court instant!
  • réussir un examen de grade c’est aussi pouvoir s’afficher avec un signe distinctif – la couleur de ceinture – qui doit inciter à la modestie et ne pas gonfler l’ego. Le grade n’est qu’une marque de passage sur un cheminement long et complexe;
  • réussir un examen de grade c’est fermer la porte d’une phase de préparation et ouvrir celle d’une nouvelle phase de progression, pour soi et pour les autres;
  • enfin réussir un examen de grade c’est être investi de nouvelles responsabilités. On progresse dans la hiérarchie, on se doit de rendre aux autres l’aide qu’ils nous ont apporté pour franchir le cap.